Pôle bruxellois des CHEFF

L’association

— Qui nous sommes …

Comme l’indique son nom, le Cercle étudiant LGBTQI (Lesbiennes Gays Bisexuel.le.s Trans* Queers Intersexué.e.s) a pour vocation de rassembler des étudiants qui éprouvent une attirance différente de la norme hétérosexuelle. Mais ce serait réducteur de résumer notre cercle à notre seule attirance, et nous accueillons à bras ouverts tous ceux qui sont intéressés par les sujets touchant aux droits LGBTQI, à la culture LGBTQI et au rôle des personnes LGBTQI dans la société d’aujourd’hui.

Le CHE affirme également son appartenance à l’Université libre de Bruxelles et son adhésion au principe du Libre Examen qui est au cœur de ses institutions. Et comme tout cercle qui se respecte, nous avons pour objectif premier de passer de bons moments tous ensemble, tous les jeudis de l’année académique !

En 2012, le CHE est ses homologues liégeois (le CHEL) et namurois (le CHEN) ont créé les « Cercles Homosexuels Estudiantins Francophones Fédérés » (en abrégé « CHEFF »). Les objectifs de cette fédération sont notamment de soutenir et de représenter les cercles d’étudiants LGBTQI, ainsi que d’aider au développement de nouveaux cercles dans les autres campus de la fédération Wallonie-Bruxelles. Le CHE en est le pôle bruxellois des CHEFF.

— Notre histoire et nos buts

Le Cercle a été fondé en 1982 dans un monde qui commençait à peine à prendre conscience de l’existence des lesbiennes et des gays. Il a contribué à promouvoir des droits fondamentaux tels que celui du mariage ou de l’adoption tout en essaimant des cousins dans toute la Wallonie : Liège, Louvain-la-Neuve et Namur.

Aujourd’hui, la perception générale de l’homosexualité a beaucoup évolué, mais notre cercle a-t-il pour autant perdu de son utilité ? Nous affirmons que non. Certes, de grands pas ont été faits sur le plan législatif, mais il existe encore de nombreux obstacles à l’émancipation des homosexuels. En effet, est-il plus facile aujourd’hui qu’auparavant d’avouer son homosexualité à son entourage ? Difficile à dire, tant le coming-out est une étape-charnière dans la vie d’un homosexuel. Les stéréotypes ont eux aussi la vie dure, et notre cercle essaiera par le biais de son nouveau CinoChe de susciter le débat sur ce sujet. Au-delà de sa fonction première, qui est de réunir des étudiants partageant un point commun, le CHE se veut donc réellement acteur engagé dans des questions de société qui nous touchent tous.